Manifestations de Paris à Montpellier à la veille de la journée des droits des femmes


Des centaines voire des milliers de personnes se sont mobilisées dimanche à Paris, Lyon, Marseille, Montpellier, Toulouse ou encore Bastia pour défendre les droits des femmes, à la veille de la journée qui leur est consacrée, ont constaté des journalistes de l'AFP."Quand les femmes s'arrêtent, tout s'arrête!", a lancé l'une des organisatrices de la manifestation parisienne, qui a rassemblé près de 300 personnes place de la République à l'appel du collectif "On Arrête Toutes".Cette année, le 8 mars, date de la Journée internationale des droits des femmes, "se tient dans un contexte de pandémie très mal gérée dont les conséquences sociales et économiques graves touchent encore les femmes, en première ligne", a-t-elle dénoncé. A Lyon, la préfecture a comptabilisé 3.000 manifestants dans un cortège parti de la place Bellecour avant d'y revenir. Dans un communiqué, le Collectif Droits des femmes du Rhône avait fait valoir que "la journée du 8 mars ne se +fête+ pas par un cadeau ou une distribution de fleurs", mais par la "lutte pour les droits des femmes".À Montpellier, où la mobilisation a rassemblé 1.200 personnes selon la préfecture, la tête du cortège était tenue par plusieurs associations féministes mais aussi par d'autres collectifs, notamment des femmes sans papiers. A Marseille, des représentantes d'associations féministes ont pris la parole pour interpeller les passants. Elles ont été rejointes par un cortège de femmes kurdes rassemblées derrière une banderole clamant "Les femmes changent le monde". “votre opinion nous intéresse”


Reuters/AFP



0 views