Manifestations en Colombie: une vingtaine de morts, démission du ministre des Finances


Les violences lors des manifestations contre une réforme fiscale en Colombie ont fait une vingtaine de morts et plus de 800 blessés, et le ministre des Finances a démissionné lundi face à une mobilisation qui ne semble pas faiblir."Mon maintien au gouvernement rendrait difficile l'édification rapide et efficace des consensus nécessaires" pour mener à bien une nouvelle proposition de réforme, a déclaré Alberto Carrasquilla.Il est remplacé par l'économiste José Manuel Restrepo, jusque-là ministre du Commerce. Sous la pression des manifestations, massives le 28 avril et qui se sont répétées les jours suivants, le président conservateur avait annoncé dimanche le retrait de la réforme fiscale, en cours d'examen au parlement.Il avait précisé qu'il présenterait un nouveau texte, excluant les points les plus contestés, dont une hausse de la TVA sur les biens et les services, ainsi que l'élargissement de la base d'imposition sur les revenus. Le projet initial a suscité de fortes critiques. L'opposition, les syndicats et même des représentants du parti au pouvoir ont estimé qu'il affectait trop la classe moyenne et l'ont jugé inopportun, la pandémie aggravant la crise économique.Parmi ceux qui ont dénoncé la répression disproportionnée des manifestations, le directeur de Human Rights Watch (HRW) pour les Amériques a confirmé la mort d'une personne aux mains de la police.“votre opinion nous intéresse”.


AFP