Mario Draghi prête serment pour diriger l'Italie


Mario Draghi a prêté serment samedi après s'être assuré la veille une large majorité parlementaire et avoir présenté son gouvernement, avec pour mission de sortir l'Italie des crises politique et sanitaire. M. Draghi, surnommé "Super Mario" pour son rôle dans la crise de la dette de la zone euro en 2012, se présentera devant le Sénat mercredi, puis devant la Chambre des députés pour le vote de confiance qui donnera la légitimité définitive à son gouvernement.


L'ex-président de la BCE, qui succède à Giuseppe Conte, contraint à la démission après l'éclatement de sa coalition, a choisi un homme de confiance, Daniele Franco, pour le ministère-clé de l'Economie. Mario Draghi a habilement mêlé technocrates et responsables politiques, choisissant des personnalités compétentes dans tous les partis lui ayant offert leur soutien, sans faire appel cependant aux leaders. Il a également annoncé la prochaine création d'un "super-ministère" de la Transition écologique qui sera dirigé par un physicien de renom, Roberto Cingolani, responsable depuis septembre 2019 de l'innovation technologique chez le géant italien de l'aéronautique Leonardo.


La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a estimé dans un tweet que son "expérience serait un atout exceptionnel pour l'Italie et pour l'Europe", tandis que le Premier ministre britannique Boris Johnson le félicitait également sur Twitter.Les difficultés ne font cependant que commencer pour cet Italien affable de 73 ans connu pour sa discrétion, son sérieux et sa détermination.


Reuters/AFP