Mehdi Kerkouche, de la "révélation" du confinement à l'Opéra de Paris


Entre deux confinements, son "rêve de gamin" est devenu réalité: Mehdi Kerkouche, chorégraphe venu du monde du hip-hop, a été invité à entrer dans la danse par la grande porte, avec une création à l'Opéra de Paris. Un rêve presque parfait, car le deuxième confinement a stoppé net les spectacles dans la prestigieuse maison où devait se produire la première le 10 novembre.


Pour le chorégraphe qui a grandi en banlieue parisienne, c'est le "bonheur ultime d'artiste". Après des essais chorégraphiques avec les copines dans la cité, l'adolescent veut devenir danseur. "Ma mère a d'abord rigolé et m'a dit +trouve-toi un autre sport histoire de te défouler un peu, et on en parlera plus tard+". Il ne lâche pas, se forme à tous les styles, hip-hop, jazz, salsa, street, puis rencontre Laure Courtellemont, chorégraphe de danse urbaine réputée, qui le prend sous son aile. Depuis dix ans, il chorégraphie un jeu vidéo très populaire, "Just dance" pour l'entreprise Ubisoft.


Malgré le rendez-vous raté avec le public depuis le confinement, cet ex-collaborateur de Chris(tine and the Queens) est encore sur un petit nuage. En mars, le grand public le découvre grâce à une petite vidéo devenue virale (1,5 million de vues) le montrant et des danseurs de sa compagnie EMKA dansant chacun dans leur appartement. Puis il organise un marathon de danse en ligne qui récolte 15.000 euros pour la Fondation des hôpitaux de Paris. Brigitte Macron l'appelle pour le féliciter.


Mais c'est un autre message qui le surprend, celui d'Aurélie Dupont, directrice de la danse à l'Opéra. "Elle m'a fait le plus beau compliment possible: +j'ai vu le travail de ta compagnie, je vois complètement mes danseurs faire ça+ ". "C'est un rêve de gamin. Petit, je ne savais pas que j'avais le droit d'aller à l'Opéra".


Reuters/AFP


8 views