Mozambique: des vents violents détruisent des maisons et en déplacent des milliers


Des vents violents et de fortes pluies ont détruit des milliers de bâtiments, ruiné des récoltes et déplacé près de 7 000 personnes au Mozambique au cours du 23 et 24 janvier, ont indiqué des responsables dans leur premier rapport détaillé sur la catastrophe.


Le cyclone tropical Eloise a frappé la province côtière de Sofala au Mozambique avant de s'affaiblir et de se diriger vers l'intérieur des terres pour déverser de la pluie sur le Zimbabwe, eSwatini - anciennement Swaziland - et l'Afrique du Sud.

Les autorités ont initialement déclaré qu'Eloïse n'avait causé que des dégâts mineurs dans la ville portuaire de Beira au Mozambique, mais qu'il était trop tôt pour évaluer l'ampleur des dégâts dans le reste de la région.


L'Institut national du Mozambique pour la gestion et la réduction des risques de catastrophe (INGD) a déclaré que des enquêtes avaient montré que la tempête Eloise avait blessé 12 personnes et déplacé 6 859 personnes. Le district de Buzi, dans la région, a été particulièrement touché par des vents pouvant atteindre 150 km / h.


De fortes pluies ont également été enregistrées samedi dans l'est et le sud-est du Zimbabwe, remplissant la plupart des barrages et inondant certaines rivières. Au moins trois personnes ont été emportées lorsqu'elles ont tenté de traverser des rivières inondées dans l'est du Zimbabwe, ont indiqué les autorités.


Reuters