Négociations avec l'Iran, la France voit des progrès sur les aspects nucléaires


La France a déclaré mardi que des progrès avaient été accomplis dans les négociations relatives au respect par l'Iran de ses obligations en matière nucléaire, mais il reste du travail afin que les efforts visant à relancer l'accord de 2015 aboutissent. Les pourparlers ont repris à Vienne le 7 mai. L'Iran a refusé de tenir des réunions directes avec les États-Unis. Le point essentiel de l'accord était que l'Iran s'engageait à maîtriser son programme nucléaire afin de rendre plus difficile l'obtention de la matière fissile nécessaire à la fabrication d'une arme nucléaire, en échange d'un allègement des sanctions. Les responsables ont déclaré qu'ils espéraient parvenir à un accord d'ici le 21 mai, date à laquelle expirera l'accord conclu entre Téhéran et l'organisme de surveillance nucléaire des Nations unies sur la poursuite de la surveillance de certaines activités nucléaires iraniennes. Les diplomates ont déclaré qu'ils pensaient que les progrès réalisés lors des pourparlers de Vienne étaient suffisants pour qu'une prolongation de l'accord de surveillance entre Téhéran et l'agence des Nations unies soit probable.


AFP