Nouvelles grèves et manifestations en Grèce contre la réforme du travail


Des milliers de Grecs ont manifesté jeudi 5 mai contre une réforme du travail controversée qui assouplit la réglementation sur le temps de travail, selon la police, alors que des grèves paralysaient les transports et les services publics. Le mouvement de grève, le deuxième en une semaine après une grève nationale mardi 4 mai, a entraîné l'arrêt de services publics dont la plupart des transports à Athènes à l'exception des bus, ainsi que des perturbations des services de ferry. Plusieurs vols sont également annulés ou reprogrammés en raison de l'arrêt de travail des contrôleurs aériens. Selon le gouvernement, le projet de loi introduit une flexibilité optionnelle des heures de travail, fixe des règles sur le travail à distance et inclut des garanties contre le harcèlement sexuel sur le lieu de travail. Le ministre du Travail, Costis Hatzidakis, a lui déclaré que les nouvelles règles permettent au personnel de négocier avec la direction la possibilité de travailler plus d'heures pendant une partie de l'année, et de prendre ensuite plus de congés. Pour les partis d'opposition, la réforme constitue au contraire un "retour en arrière douloureux" en matière de droit du travail - et les critiques affirment qu'elle officialise l'exploitation des heures supplémentaires par des patrons sans scrupules, qui se pratique déjà depuis des années.


AFP