ONU: Bachelet dénonce "les plus vastes et les plus sévères" reculs des droits humains


La Haute-Commissaire aux droits de l'Homme Michelle Bachelet a appelé à un sursaut lundi 21 face aux "plus vastes et plus sévères reculs" des droits humains qu'elle ait jamais vus, dans un discours devant la plus haute instance de l'ONU dans ce domaine.


Jusqu'au 13 juillet, le Conseil des droits de l'Homme va se pencher sur de multiples crises. Autres points forts: la publication du rapport de Mme Bachelet sur le racisme systémique et les violences policières envers les personnes de descendance africaine, et des projets de résolution sur la région éthiopienne du Tigré et les Rohingyas en Birmanie.


Suite aux élections nationales en Ethiopie ce lundi 21, Mme Bachelet a dénoncé les abus commis contre les civils "par toutes les parties au conflit", contre laquelle le pouvoir central a lancé une offensive militaire en novembre. Elle a énuméré les exécutions extrajudiciaires, les arrestations et détentions arbitraires, les violences sexuelles et les déplacements forcés.


Plusieurs organisations de défense des droits humains ont accusé la Chine d'avoir interné au Xinjiang au moins un million de musulmans dans des "camps de rééducation". Pékin dément ce chiffre et parle de "centres de formation professionnelle" pour soutenir l'emploi et combattre l'extrémisme religieux..


AFP