Paca: Muselier promet un "comité" d'une vingtaine de membres pour représenter la gauche


Le président LR de Provence-Alpes-Côte d'Azur Renaud Muselier s'est engagé mercredi, en cas de victoire dimanche au second tour, à créer un "comité" pour donner la parole à la gauche et aux écologistes, qui se sont retirés à son profit face au RN. Comme aux régionales de 2015, la gauche s'est finalement désistée en Provence-Alpes-Côte-d'Azur, afin de ne pas risquer une victoire de la liste du Rassemblement national conduite par Thierry Mariani, ancien ministre de Nicolas Sarkozy.


En 2015, après le retrait entre les deux tours de la liste de gauche de Christophe Castaner, alors socialiste, le chef de file de la droite, le maire LR de Nice Christian Estrosi, avait mis sur pied un Conseil territorial de quelque 150 membres, extérieur au Conseil régional. Ce Conseil territorial, finalement rebaptisé conférence régionale, ne s'était réuni que deux fois avant de disparaître en juillet 2017, supprimé par Renaud Muselier, qui venait de succéder à M. Estrosi comme président de région.


Ce coité pourra se réunir à l'hôtel de région avant chaque assemblée plénière et chaquecommission permanente, qui seront concrètement déposées par le président du groupeLR ou un membre de l'exécutif régional.


Mercredi matin, M. Muselier est en revanche déjàrevenu sur sa proposition de mardi de créer un observatoire de son plan environnemental,organisme qu'il comptait confier à l'opposition de gauche absente du Conseil régional: "J'aifait marche arrière sur cet observatoire, il était trop rétréci, je me suis rendu compte qu'ilsne veulent pas être cantonnés seulement à l’environnement.


AFP

1 view