Pandémie, manifs et araignées: "Life in a Day 2020" au festival de Sundance


Lorsque Ridley Scott et Kevin Macdonald ont réalisé leur documentaire "Life in a Day" voici dix ans, leur idée était de brosser le portrait d'une journée comme les autres sur la Terre, grâce à des bouts de vidéo tournés par des dizaines de milliers d'anonymes à travers le monde.


Ils rééditent avec "Life in a Day 2020", patchwork de scènes capturées un jour d'été l'an dernier, entre pandémie et manifestations anti-racistes géantes, avec un résultat inattendu. "Life in a Day 2020", présenté lundi 1 février au festival de Sundance avant d'être mis sur Youtube, a été assemblé par une énorme équipe de monteurs à partir de 324.000 clips envoyés par les contributeurs.


Kevin Macdonald, lauréat d'un Oscar pour son documentaire "Un jour en septembre" avait accepté de reprendre le concept de "Life in a Day" en mars dernier. A une époque où l'on pensait que "le machin Covid serait fini d'ici mai". Le réalisateur se dit surpris par la sincérité parfois brutale de certains contributeurs, parmi lesquels la demande en mariage d'un homme à sa fiancée qui se termine terriblement mal ou un couple qui se sépare devant la caméra.


Ils ont reçu quatre fois plus de propositions que pour la première édition du projet, de destinations parfois très isolées. Certaines séquences ont toutefois dû être expurgées, comme une tentative de suicide heureusement avortée, et la version finale sur YouTube offrira une option pour les enfants et une autre pour les plus de 18 ans. M. Macdonald insiste auprès de YouTube pour qu'une nouvelle édition soit réalisée en 2030, pour lancer une "série de longue haleine qui montre comment la planète change".


AFP




9 views