Parménide


Parménide est un philosophe Grec Présocratique (philosophe grec antérieur à Socrate) de l’école Eléatique. Il serait né au milieu du VIe siècle à Elée en Grande Grèce dans une famille riche et puissante. Nous avons peu d’informations fiables sur sa vie puisqu’il ne reste de son œuvre que des fragments d’un de ses écrits, « De la Nature ». Il s’agit d’un poème en vers structuré en trois parties. La première relate un voyage initiatique menant à deux voies, objets des deux parties qui suivront : la Vérité et l’opinion.


Ce que nous savons vient surtout de ce qu’en disent les autres philosophes. Il apparaît que Parménide est un philosophe de premier plan qui adopte le mode de vie Pythagoricien, alliant des préceptes moraux et alimentaires, la culture du secret et des recherches scientifiques sur le cosmos. Ses travaux en physique sont inspirés de la pensée Pythagoricienne. Il serait le premier à proposer la théorie des cinq zones climatiques divisant le globe et à affirmer que la Terre est sphérique, positionnée au centre de l’Univers.


Parménide est avant tout un penseur rationnel de l’être. Pour lui, si « L’être est et le non être n’est pas », il est surtout intelligible, non créé, intemporel et au-delà du néant et des changements du monde. Il invente ainsi l’ontologie, la science de l’être en tant qu’être qui inspirera nombre de philosophes. Il croit également en l’harmonie universelle. Selon lui, la multiplicité visible n’est qu’une illusion formant une unité profonde. Il sera le premier à opposer la logique et l’expérience, introduisant ainsi la logique dans la pensée hellénique.

S’il nous reste peu de ses écrits, une forme de filiation semble apparaître entre la pensée de Platon et la sienne. Ainsi, Platon rédige un dialogue nommé « Le Parménide », traitant de la question de l’être.


22 views