Personnalité : guillaume Pitron


Guillaume Pitron est un journaliste spécialiste de la géopolitique des métaux rares. Il a réalisé au cours des dix dernières années un tour du monde des zones d’extraction et de raffinage de ces métaux. Cette expérience a abouti à la publication d’un livre en 2018 où il décrit les conditions souvent désastreuses dans lesquelles sont extraits et raffinés ces métaux. Pour sortir des énergies fossiles, pour lutter contre le changement climatique, le choix semble se diriger vers des technologies « vertes » (comme la voiture électrique) qui, derrière ce qualificatif marketing, cachent une dépendance à une autre ressource : les métaux rares. La question est de savoir quel va être le coût social, environnemental et sanitaire de cette transition énergétique pour savoir si cette transition sera effectivement écologique. D’un point de vue climatique seulement, il convient de mener avec rigueur l’analyse de cycle de vie notamment des machines nécessaires à la production d’énergie dont la source est renouvelable, les mêmes qui sont également gourmandes en métaux rares, pour ne pas simplement déplacer le problème des émissions d’un secteur à l’autre.

Comme le pétrole l’a fait au cours du XXème siècle, les métaux rares vont (et ont déjà) commencer à bouleverser les hiérarchies économiques et géopolitiques. À partir des années 1990, les pays occidentaux ont voulu se débarrasser de la tâche d’extraction et de raffinage que nécessitent les métaux en raison des dégâts environnementaux et sanitaires trop importants. La Chine alors en plein essor économique et disposant d’un sol riche de ces ressources y voit une véritable opportunité de développement. Trois décennies plus tard, la Chine possède le leadership sur ces métaux et profite de ce statut pour faire pencher la balance en sa faveur dans les relations internationales. Le 17 novembre sera disponible sur ARTE son documentaire à ce sujet.


3 views