Personnalité : Qui est Stefan Zweig ?


Témoin de la grandeur et du déclin de l' « âge d’or européen », Stefan Zweig est un écrivain, dramaturge autrichien, né en 1881. Il a consacré sa jeunesse à l’étude des lettres et de la philosophie, dans un environnement artistique et intellectuel stimulant. Engagé dans l’armée autrichienne lors de la première guerre mondiale, il est frappé par la montée du nationalisme et de la haine dans les rangs de ses compatriotes. Il demeure alors un pacifiste convaincu, et parcourt l’Europe à la rencontre des plus brillants intellectuels de son temps, animé par ses idéaux universalistes.

Ses œuvres témoignent de ses engagements, de sa volonté de rendre accessible à tous la pensée des grandes figures humanistes européennes, notamment par l’écriture de biographies, de Freud à Érasme, en passant par Montaigne. Dans Érasme, Grandeur et décadence d'une idée, Zweig met en lumière les idées et la mission d’Erasme: un idéal de tolérance qui s'oppose au fanatisme sous toutes ses formes. Zweig s’approprie cette mission, voyant depuis Londres son pays ravagé par les idéologies. Son travail sur l'humanisme d'Érasme, vaincu par le fanatisme de Luther, prend alors toute sa force et sa dimension tragique.


Lorsqu’il écrit Le Joueur d’échecs, une de ses œuvres majeures, il est en exil au Brésil. L’histoire d’un exilé autrichien, qui trouve une échappatoire à travers un manuel d’échecs, pour lutter contre la folie engendrée par la solitude, est aussi la sienne. Zweig fuit l’Europe, en tant que juif allemand apatride, mais surtout en tant que penseur humaniste faisant face à la fin de son rêve européen. Ses espoirs de paix éteints le conduisent au suicide, le 23 février 1942.


Auteur: Louise

Rédacteur en chef: Anne BP

1 view