Philosophie: qui est Ibn Rochd (Averroès)?



Abu W. M. Ibn Rochd, né en 1128 à Cordova, est considéré comme l'un des plus grands penseurs et scientifiques de l'histoire. Son nom est souvent latinisé en Averroès. Issu de l'Espagne islamique du XIIe siècle, il a entrepris d'intégrer la philosophie aristotélicienne à la pensée islamique. Son thème principal tourne autour de l'inadéquation entre la religion et la philosophie si elles sont bien comprises.


Ses contributions à la philosophie ont pris de nombreuses formes, allant de ses commentaires détaillés sur Aristote, à sa défense de la philosophie contre les attaques de ceux qui la condamnaient comme étant différente de l'Islam, en passant par sa construction d'une forme d'aristotélisme.


Tout au long de sa vie, il a consacré de nombreux écrits à la philosophie ainsi qu’à la religion, à l'origine de l'univers, à la métaphysique et à la psychologie. Il excellait dans la philosophie et la jurisprudence. Il était surnommé « le philosophe juriste ». Le rôle du philosophe dans l'État était l’un de ses sujets d'intérêt majeurs.

Sa pensée est véritablement novatrice et hautement controversée, produisant des arguments percutants qui vont intriguer ses successeurs. Il remet en question la possibilité d'une immortalité personnelle ou celle pour les dieux de savoir que certains événements ont eu lieu. Il suggère également que la religion est inférieure à la philosophie comme outil de connaissance, et que la compréhension ordinaire de la religion est différente voire appauvrie par rapport à celle du philosophe.


En philosophie, son œuvre la plus importante est « L'Incohérence de l'incohérence ». Ce livre a été critiqué par de nombreux érudits musulmans. Néanmoins, il eut une profonde influence sur la pensée européenne. Sa vision du destin était que l'homme n'est pas totalement maître de son destin et qu'il n'est pas non plus totalement prédéterminé.


Chéïmâ S.

63 views