Plainte contre Pulvar : quand Gérald le zélé nuit à Darmanin le stratège


Mais qu'a-t-il bien pu se passer dans la tête de Gérald Darmanin ? En portant plainte contre Audrey Pulvar car il considérait que ses propos dépassaient le simple cadre d'une campagne électorale et venaient profondément diffamer la police de la République, le ministre de l'Intérieur a crispé une partie du monde politique contre lui et étonné la plupart des membres de la majorité. Quelque peu malmené par la foule lorsqu'il s'est présenté à la manifestation organisée devant l'Assemblée nationale par les syndicats de police, Gérald Darmanin a donc choisi l'offensive compulsive et maladroite plutôt qu'un silence réparateur.


Le tout, pour une fois, sans calculer - ou en se trompant de calcul - ce que pourrait lui rapporter l'opération. Une bien mauvaise anticipation du coût risque-récompense. Alors que la gêne, voire l’indignation des représentants comme Jean-Luc Mélenchon se faisait entendre dans toute la sphère politique, Gérald Darmanin tendait une main à Audrey Pulvar dans un tweet qui lui proposait une rencontre suite à ses déclarations sur le plateau LCI, qui admettait que la police n’était pas raciste.


AFP


2 views