Plan cancer: Macron veut améliorer la prévention du tabac et de l'excès d'alcool


En pleine pandémie du Covid, qui a déjà fait 77.000 morts, le chef de l'Etat a annoncé une hausse de 20% des moyens déployés contre une maladie qui reste la première cause de mortalité chez les hommes et la deuxième chez les femmes.Le budget des 5 premières années du plan décennal sera ainsi porté à 1,7 milliard d'euros pour 2021-2025. "Je souhaite que la génération qui aura 20 ans en 2030 soit la première génération sans tabac de l'histoire récente", a-t-il dit, confirmant une promesse de campagne, et promettant d'agir sur "le prix, l'extension des espaces sans tabac, les campagnes d'information sur sa toxicité", et un meilleur accompagnement de ceux qui arrêtent de fumer. Pour l'alcool, à l'origine d'un cinquième des cancers évitables, "il ne s'agit pas d'aller vers le zéro alcool mais bien de prévenir les excès” En matière de prévention, le gouvernement et l'INCa ambitionnent de réduire de 60.000 par an d'ici 2040 le nombre des "cancers évitables", sur un total de 153.000. Ils souhaitent aussi convaincre davantage de Français de participer aux dépistages organisés pour le cancer du sein, le cancer colorectal et, récemment, le col de l'utérus. Emmanuel Macron s'est par ailleurs dit favorable à l'agrandissement de l'Institut Gustave-Roussy, tel que réclamé par les soignants, alors qu'un projet d'association avec le laboratoire Sanofi à Saclay a déjà été formalisé.


Reuters/AFP


1 view