Pourquoi assiste-on à une montée en puissance des théories conspirationnistes pendant le Covid-19 ?


Depuis l’émergence de la pandémie de Covid-19 au début de l’année 2020, on observe une montée en puissance de théories conspirationnistes. Ce phénomène n’est pas nouveau, mais la brutalité de la crise, ainsi que la place croissante jouée par les réseaux sociaux dans la diffusion d’une “information” non-contrôlée contribuent à renforcer l’adhésion à ces théories au sein d’une couche plus large de la population.

Une dimension idéologique est à prendre en compte : par exemple, la rumeur selon laquelle le virus aurait été fabriqué et répandu par la Chine. Cette théorie, favorable au camp américain, a été relayée par le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo, qui a pointé du doigt l’Institut de virologie de Wuhan. Cependant, les chercheurs s’accordent sur le fait que le Covid-19 a été transmis à l’être humain par un animal et ne provient pas d’un laboratoire. La “théorie chinoise” nous montre ainsi comment une rumeur complotiste peut être instrumentalisée à des fins politiques. Un des buts, comme lors de toutes crises : trouver un bouc-émissaire.


En France, certaines théories font écho à des frustrations socio-économiques d’avant-crise et marquent le divorce entre le discours officiel et une partie de l’opinion publique. L’impression d’une mauvaise gestion de crise par les autorités, le confinement et l’angoisse du chômage y trouvent un exutoire. Le film Hold up, de Pierre Barnérias, sorti le 11 novembre, qui défend la thèse d’un “complot mondial” des “élites” contre “ la population pauvre“, est un excellent exemple d’instrumentalisation d’une frustration sociale au service d’une théorie complotiste.


Le danger est que ces théories, qui se diffusent dans un contexte d’instabilité mondiale et de fragilité psychologique, peuvent désormais atteindre toutes les couches de nos sociétés, même les moins enclines à y adhérer en temps normal.


Quelle est votre opinion ?


Auteur: Kevin Paulcan

Rédacteur en chef: Coline