Pourquoi Emmanuel Macron menace de retirer les troupes françaises du Mali


L'armée française va-t-elle bientôt quitter le Mali ? Emmanuel Macron a affirmé que la France retirerait ses troupes si le Mali allait dans le sens d'un islamisme radical, après un deuxième coup d'Etat en neuf mois.


La France, avec environ 5100 hommes au sein de Barkhane, soutient le Mali qui fait face depuis 2012 à une poussée djihadiste, dans la partie du Nord, ayant plongé le pays dans une crise sécuritaire avant de s'étendre au centre du pays. Mais Paris, comme l'UE, a dénoncé un "coup d'Etat inacceptable" après l’arrestation du président Bah Ndaw et du Premier ministre Moctar Ouane décidée par l'homme fort du pays le colonel Assimi Goïta. Les dirigeants ouest-africains se réunissent le 30 mai pour trancher la question épineuse de leur réponse au double putsch des militaires maliens en neuf mois. Au sommet du G5 Sahel à Pau en janvier 2020, Emmanuel Macron explique avoir préparé un chemin de sortie. À la demande des États, la France était restée parce que sa sortie était un point de déstabilisation. Mais aujourd’hui la question se pose de nouveau. Concernant le Tchad, où un Conseil militaire de transition (CMT) présidé par l'un des fils d'Idriss Déby, Mahamat, après sa mort brutale en avril, Emmanuel Macron estime que les choses sont claires : la France vient au secours et en soutien d'un État souverain pour qu'il ne soit pas déstabilisé ou envahi par des groupements rebelles et armés. Mais la transition et l'inclusivité politique restent primordiales et doivent être assurées.


AFP


17 views