Pourquoi l’uniforme des policiers fait-il débat en France ?


Un nouvel uniforme pour équiper la police nationale est à l’étude [1] sous la demande du ministre de l’Intérieur. Il considère que l’uniforme actuel des policiers n'est pas assez en accord avec les réalités du terrain. Sachant que les uniformes de la police changent trois à quatre fois par siècle, il s’agit de les réadapter au goût du jour. Emmanuel Macron a annoncé leur modernisation le 18 avril 2021.[2]


Cet enjeu paraît non négligeable. Comme le dit Mathieu Zagrodzki, chercheur spécialiste de la police et coauteur de “Vis ma vie de flic” [3]: les raisons pour lesquelles l’uniforme des policiers change ne sont jamais innocentes. En modifiant la tenue des policiers, on peut agir sur la perception que les civils se font de l'institution policière [4]. En effet, les faits récents de violences policières ont contribué à la dégradation de l’image générale des forces de l'ordre. De plus, à la suite des attentats et de la mise en place du plan Vigipirate, les policiers ont été vêtus de telle sorte à ce qu’ils puissent intervenir dans des circonstances plus extrêmes.


L’enjeu de l’uniforme des policiers n’est pas nouveau. En 2003, Nicolas Sarkozy avait fait le choix d’abandonner la tenue civile : chemise classique et pantalon ; pour une tenue d’intervention : pantalon treillis avec poches latérales et chaussures rangers. Ainsi, l’uniforme des policiers a évolué et la police s’est visuellement militarisée. Selon Mathieu Zagrodzki, il faudrait revenir sur une tenue à tendance civile, pour le bien de la relation entre la police et les civils.


Des dizaines d'établissements ont reçu un appel à projet pour imaginer les nouveaux uniformes [5]. Selon le cahier des charges, la casquette va être remplacée par “un bonnet" de police modernisé et le bleu glacier sera normalement changé en bleu marine, pour plus de douceur. L’imaginaire collectif autour de la police pourrait connaître un tournant.


Auteur: Aubépine

11 views