Pourquoi la chaîne d’information en continu CNews gagne toujours plus de part d’audience?


1,8 %, c’est la part d’audience (PDA) de CNews sur la période septembre-juin d’après les relevés de Médiamétrie. La chaîne d’information du groupe Canal+ a triplé son audience depuis son lancement en 2017 sous le nom d’iTELE. Elle a même dépassé pour la première fois en PDA sa rivale BFMTV pendant 8 jours durant le mois de mai. « On est sur des registres différents », affirme Marc-Olivier Fogiel, le directeur général de BFMTV. CNews est selon lui « une chaîne d’opinion, de débats » alors que BFMTV est une chaîne de « terrain avec de l’information, de l’explication, un décryptage ». La chaîne détenue par Vincent Bolloré fait la part belle aux débats d’opinion, en lésinant sur l’information factuelle. « On ne regarde plus une chaîne info pour savoir ce qui se passe ! On a toutes les actualités sur smartphone. La différence se fait sur l'expression », admet le patron de CNews, Serge Nadjar. Il vante « une parole libre, un ton direct et des opinions avec un “S” ». Les émissions « L’heure des pros », animée par Pascal Praud, et « Face à l’info », ont fait décoller les audiences. Elles exploitent les polémiques liées à la délinquance, aux faits divers, à l’immigration ou à l’islam avec des piques provocatrices. Ces sujets prennent une place considérable dans le temps d’antenne. La chaîne conservatrice a notamment été sanctionnée par le CSA à une amende de 200.000 euros en mars après des propos de l’éditorialiste Éric Zemmour sur les migrants mineurs isolés, qualifiés « d’incitation à la haine ».


« CNews s'adresse à un public qui ne se sentait pas représenté », explique François Jost, professeur émérite en sciences de l'information et de la communication à l'université Sorbonne-Nouvelle. Il ajoute : « On a souvent dit que les chaînes et les journalistes étaient toujours à gauche : là, CNews se présente comme la télévision de "l'anti-élite" ».


Auteur: Walid M.

Rédacteur en chef: Théo R.

13 views