Pourquoi la France augmente-t-elle son aide publique au développement en Afrique ?


Le 17 février 2021, Jean Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, a présenté un projet de loi relatif au développement solidaire et à la lutte contre les inégalités mondiales à l’Assemblée nationale. Avec ce texte, le gouvernement s’engage à porter l’aide publique au développement (APD) à 0,55% du revenu national brut en 2022 et à prioriser son action sur 19 pays dont 18 africains.Parmi eux, 13 sont d’anciennes colonies françaises.


Avec 10,9 milliards d’euros accordés à l’APD en 2019, la France est le cinquième pays contributeur au monde derrière les Etats Unis, l'Allemagne, le Royaume Uni et le Japon. 74% de ces financements sont engagés en Afrique via l'agence française de développement, soit 6,7 milliards d'euros.


C’est à partir des années 1940 que l’APD émerge en France, elle s'inscrit dans un triple contexte : la résistance suivie de la mise en place du plan Marshall puis la décolonisation et la guerre froide. De Gaulle voit en elle une façon de préserver l’influence française sur ses ex-colonies tout en évitant qu’elles ne tombent dans le giron soviétique ou américain. En 1970 à l’ONU, les pays développés s'engagent à porter leur APD à 0,7% de leur revenu national brut.


Pourtant l’aide au développement ne fait pas l’unanimité dans le champ scientifique: certains économistes tels que Easterly la jugent inefficace, voire “fatale” pour Dambisa Moyo. Pour d'autres, à l’instar de Jeffrey Sachs, elle est la seule à pouvoir sortir des pays de la trappe à pauvreté.


Privilégiant les dons, la nouvelle doctrine relative à l’APD française s’ancre dans une guerre de modèle de développement et d'influence avec la Chine qui détient 46% de la dette des pays africains.Votée à l'unanimité à l’Assemblée nationale, la loi est globalement approuvée par les ONG notamment pour sa mention à la diplomatie féministe et à la restitution des biens mal acquis. L’aide au développement française en Afrique est-t-elle une arme diplomatique avant tout ?


Autrice: Astrid

Rédactrice en chef: Hayat Bourkia

10 views