Pourquoi la France exporte-t-elle du matériel d’armement aux Philippines ?


Le 26 novembre 2020, l’équipementier français Naval Group a annoncé l’ouverture d’ici début 2021 d’un bureau aux Philippines. En effet, le groupe négocie avec le gouvernement philippin la vente de Scorpènes, des sous-marins capables de plonger dans de petites quantités d’eau. Les gouvernements philippin et français ont signé, fin 2019, une lettre d’intention sur leur coopération dans le domaine de la défense navale. Pourquoi la France, par le biais de ses industriels, exporte-t-elle de l’armement ? La France s’intéresse à cette région puisqu’elle doit protéger sa grande Zone Économique Exclusive et sa souveraineté sur ses départements et autres collectivités d’outre-mer. En 2009, l’équipementier naval avait déjà fourni la marine malaisienne en Scorpène, dans le cadre de la stratégie française de sécurité dans la région. Les accords de coopération en matière de défense navale sont importants pour la France puisqu’ils permettent la mise en place de ses ambitions sécuritaires. De plus, le comportement hégémonique de la Chine et les tensions croissantes entre les États-Unis et la Chine ne font que renforcer les dynamiques de sécurité dans la région, en plus des dangers déjà présents sur cette zone, comme la piraterie ou le terrorisme. Avec cet accord, les Philippines pourraient avoir une flotte sous-marine. L’exportation d’armes a aussi un attrait économique. Les entreprises privées faisant partie de la Base Industrielle et Technologique de Défense (BITD) voient par ces contrats leur chiffre d’affaires augmenter. Enfin, l’armement représente 13% du secteur industriel ; c’est donc aussi aux emplois français que ces exportations sont bénéfiques. La France exporte donc des armes pour plusieurs raisons, qui ont attrait à sa diplomatie, à sa sécurité et à sa souveraineté, mais aussi à ses ambitions économiques et industrielles.


Auteur: Chlo Rédacteur en chef: Damien L

17 views