Pourquoi la France n’a pas adopté la stratégie «zéro Covid» ?


La stratégie « zéro Covid » consiste à maintenir un niveau de circulation bas du virus avec des mesures fortes. Des confinements stricts, la fermeture des frontières, des mises en quarantaine obligatoires et un traçage systématique des cas sont autant d’outils utilisés pour mettre en œuvre cette stratégie. Les pays qui ont fait le choix de maintenir des mesures drastiques, même quand l’épidémie s’est affaiblie, ont un meilleur bilan sur le plan de la santé, de l’économie et des libertés, selon une étude parue dans la revue The Lancet.

« Quand on regarde en arrière, on voit qu'effectivement, les pays qui ont suivi le zéro Covid ont eu 25 fois moins de morts. Et on ne s'en sort même pas mieux économiquement : on a dix points de moins de PIB », explique Miquel Oliu-Barton, mathématicien et économiste. Pourquoi le Président de la République, Emmanuel Macron, s’est-il résolu à la solution de « vivre avec » le virus ? Cette stratégie d’élimination du virus a été appliquée par l’Australie, l’Islande, la Nouvelle-Zélande, la Corée du Sud ou encore le Japon. Ce sont pour la plupart des pays insulaires, qui peuvent exercer plus facilement un contrôle de leurs frontières. Dans le cas de la France, sa localisation au carrefour de l’Europe rend cette mesure plus difficile à mettre en place. D’autres pays continentaux comme la Chine, la Thaïlande ou le Vietnam ont également opté pour un isolement et un traçage généralisé, au prix de mesures autoritaires. La stratégie « zéro Covid-19 » ? « Ça n'est pas soutenable avec nos standards démocratiques », a estimé Emmanuel Macron le 30 avril. « Il aurait fallu mettre le zéro Covid à l'issue du premier confinement. Il aurait fallu à ce moment-là avoir beaucoup de tests, faire du contact tracing efficace, faire des confinements localisés au moindre retour de cas et bloquer complètement la circulation frontalière. Après, on n'était pas en capacité de le faire à ce moment-là », tempère Benjamin Rossi, médecin infectiologue. Auteur: Walid M. Rédacteur en chef: Aurélien V.

4 views