Pourquoi la France porte-elle un intérêt particulier à l’île de Clipperton ?


Le 3 avril 1711, deux navigateurs français pensent découvrir par hasard une île située à 1280 Km de la côte ouest mexicaine dans l’océan Pacifique, alors qu’un certain Mr. Clipperton l’avait exploré en 1704. Depuis, il y a eu plusieurs tentatives du Mexique et des USA pour récupérer l’îlot de 13,6 Km2 proche des grandes routes commerciales, mais c’est la France qui se voit attribuer définitivement l’île de Clipperton suite à un arbitrage international en 1931. Ce territoire inhabité appartient donc à la France, mais quels sont les intérêts actuels de cette possession ?

Depuis peu, la France ne néglige plus cette île car elle est située en plein cœur des enjeux de ce siècle, les océans. Clipperton apporte une ZEE (zone économique exclusive) de 435 300 Km2 alors que la ZEE de la France métropolitaine atteint 334 000 Km2. Grâce à ses territoires d’outre mer, la France possède la plus grande ZEE du monde. Elle peut donc jouir des richesses que lui offre cette zone marine, comme par exemple le thon qui est très présent.


En plus de l’apport d’une ZEE riche, l’île est également intéressante pour les scientifiques, comme l’explique l’explorateur Jean-Louis Etienne en 2005 : “Clipperton, seul exemple d’atoll corallien dans le Pacifique Est, est un des systèmes insulaires les moins perturbés du monde, ce qui lui confère un intérêt scientifique et patrimonial important”. Les courants marins, la météo ainsi que les impacts du réchauffement climatique sur la biodiversité sont des exemples de sujets d’étude analysables sur l’île.


Sa position stratégique, sa ZEE ainsi que ses intérêts scientifiques ont donné de l’importance à ce territoire longtemps oublié par la France. Pour asseoir sa gouvernance, la métropole souhaite y installer une base scientifique et doter l’île d’un véritable statut administratif. Mais cet intérêt récent n’est pas nécessairement gage de positif pour la biodiversité de cette possession française.



Auteur: Mathieu V

Rédacteur en chef: Pierre B

5 views