Pourquoi la France pourrait-elle être favorable à la ré-autorisation de vol du Boeing 737 MAX ?


Suite à deux crash de Boeing 737 MAX : l’un le 29 octobre 2018 (Lion Air 610, 189 morts) et l’autre le 10 Mars 2019 (Ethiopian Airlines 302,157 morts), une interdiction de vol a été prononcée par le régulateur américain à l’encontre de Boeing. Courant 2020, le constructeur s’est attelé à régler les problèmes techniques de ses appareils, et a obtenu, le 18 novembre une ré-autorisation de vol de la part de l’aviation civile américaine (FAA). Une ré-autorisation par l’aviation civile européenne (EASA) devrait suivre. Au niveau national, des autorisations devront être données pour chaque compagnie.


Airbus est l’avionneur français par excellence, numéro un des constructeurs mondiaux en 2019, devant Boeing. L’Etat français y détient, par ailleurs, une participation de 11%. Pour ces raisons, il paraîtrait logique que l’Etat soit peu enclin au retour de l’avionneur américain sur le territoire. Boeing fait, cependant, vivre de nombreux fournisseurs aéronautiques français, ce qui laisserait présager le contraire.


De nombreux composants du Boeing 737 MAX sont fournis par de grandes entreprises françaises : Safran (moteurs LEAP), Saint-Gobain, Daher (panneaux d'isolation acoustique), Latécoère (caméras de surveillance des portes de cockpit), Saft (batteries), Michelin (pneus) et Thales (composants avioniques, systèmes de divertissement et de communication).


Ces entreprises subissent de plein fouet la crise qui touche le secteur, à la fois à cause du ralentissement de Boeing et de la pandémie de coronavirus. Le redémarrage du Boeing 737 MAX permettrait ainsi de relancer leurs commandes et l’emploi.


Les autorisations nationales pour le Boeing 737 MAX nécessiteront du temps avant d’être accordées. En attendant, un avenir meilleur semble se dessiner pour le secteur aéronautique français : Airbus, Dassault et Safran ont annoncé ce mois-ci de nouveaux investissements importants pour le futur.


Quelle est votre opinion?


Auteur: Clémence Giraud

Rédactrice en chef: Agathe Forster

0 views

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain