Pourquoi la France pourrait t-elle légaliser le droit à l'euthanasie ?


Enregistrée en novembre 2020, la proposition de loi visant à établir le droit de mourir dans la dignité remet la question de l'euthanasie et du suicide assisté sur le devant de la scène et interroge.


Cette proposition de loi prévoit la possibilité d’une aide active à mourir afin de garantir un droit à mourir dans la dignité.Cette aide active pourra consister en un suicide assisté ou en une euthanasie. Pour le suicide assisté, c'est le patient lui-même qui effectue l’injection létale avec l’aide ou non d’un proche ou d’une association, le médecin fournit seulement le produit. Pour l'euthanasie, la décision d'abréger les souffrances d'un patient atteint d'une maladie incurable est prise et exécutée par le corps médical.


Aujourd’hui, selon un sondage IFOP réalisé en 2019, les Français approuvent à 96% une législation qui permettrait l’euthanasie, à 60% pour des pathologies graves et incurables et à 36% quelques soient les conditions de santé du patient. Cette enquête démontre que la loi Léonetti sur la fin de vie commence à devenir désuète.

La proposition de loi précise ainsi les conditions et la procédure entourant l'accès à ce droit qui concernera principalement les cas de pathologies graves et incurables infligeant une souffrance physique ou psychique.


Les différentes associations pro euthanasie voient dans cette proposition une concrétisation du droit à mourir dans la dignité et à disposer librement de sa vie, tout ayant conscience que l'opposition conservatrice risque de voter une nouvelle fois contre cette loi qu’elle dénonce comme contraire à la déontologie médicale et au droit à la vie.


Cette proposition de loi est déjà soutenue par 150 députés LREM. Elle sera examinée le 8 avril 2021 à l'Assemblée nationale, la France pourrait ainsi suivre l'exemple de l'Espagne et du Portugal qui viennent de légaliser l'euthanasie.



Auteur: Jeremy Busnoult



8 views