Pourquoi la grève de L’Équipe est inédite au sein des nombreux titres de presse français ?


Une grève dans le journalisme n’a jamais duré si longtemps. Pour Francis Magois, journaliste à L’Équipe depuis plus de trente ans, « historiquement, ce n’est pas dans l’ADN de L’Équipe de faire grève, même s’ils y’en a eu, mais bon, on se débrouillait et puis il y avait ce côté paternaliste ». Alors que se passe-t-il exactement ? Les actionnaires du quotidien sportif (le Groupe Amaury) ont proposé fin octobre un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE). Ce dernier indique une suppression de 50 à 60 postes¹. Un fossé semble se creuser entre des actionnaires, qui craignent de voir le journal couler, et des journalistes qui ne souhaitent pas voir la ligne éditoriale du journal modifiée⁵. Des journalistes de L’Équipe inscrits au Syndicat National des Journalistes (SNJ) pointent du doigt le projet de licenciement de certaines personnes qui permettrait de réduire les dépenses salariales. La presse écrite reçoit 840 millions d’euros d’aides annuelles selon Le Figaro. Et recevra 483 millions d’aides en plus sur deux ans en raison de la crise sanitaire². Une somme colossale qui pourrait peut-être empêcher cette suppression de postes. La raison de ce PSE : réduire le déficit de 16 millions d’euros de la SAS L’Équipe en 2020. Dans un article de L’Humanité paru fin octobre³, il est écrit que les syndicats « alertent et se révoltent : le groupe se trouve dans une situation financière saine, ce qui rend encore plus indigestes les décisions autoritaires de la direction ». Deux visions contradictoires donc sur la bonne santé ou non du quotidien. Samedi 23 janvier, la grève a été suspendue après 14 jours de grève⁴. Les syndicats ont indiqué que le mouvement continuait malgré des concessions effectuées par les actionnaires. Le litige pourrait ainsi perdurer encore quelque temps.


Auteur: Paul Rouchard Rédacteur en chef: Damien L


15 views

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain