Pourquoi la loi Celaa fait-elle polémique en Espagne ?


Approuvée par le Congrès le 19 novembre 2020, une nouvelle réforme sur l’éducation en Espagne s’apprête à entrer en vigueur. Cependant, son contenu divise et remet sur la table la question de la décentralisation du pays, constitué en communauté de régions autonomes.


En effet, portant le nom du ministre de l’Éducation qui a soutenu le projet de loi, Isabel Celaá, la loi Celaa prévoit des changements importants dans le système éducatif espagnol qui ont suscité de vives réactions. D’une part, au niveau politique, 7 partis majoritairement socialistes favorables à la loi s’opposent à 7 autres partis, davantage conservateurs. D’autre part, la population a effectué plusieurs démarches pour manifester son mécontentement. Ainsi une pétition signée plus d’un million de fois ou encore une mobilisation de voitures dans différentes villes ont été organisées par MásPlurales, un groupe de coordination en Espagne. La plateforme représente les associations de parents d’élèves, les syndicats et autres groupes du secteur de l’éducation subventionnés par l’État.


La vive contestation de cette loi s’explique par les modifications apportées à l'enseignement, au niveau national, de la langue dispensée aux élèves ; il est annoncé que l’obligation d’apprendre l’espagnol, langue majoritairement utilisée dans les écoles, va être supprimée, ce qui révolte les anti-indépendantistes mais aussi des grandes figures de la littérature espagnole comme Mario Vargas Llosa qui qui s'inquiète que le castillan devienne "une langue cachée ou clandestine" en raison de cette loi.


De façon globale, l’élaboration de cette réforme est accusée de s’être déroulée « sans débat social, ni écoute des parents, ni consultation des écoles ou des professeurs » selon Salesianos Carabanchel, une institution cléricale. Ces propos en disent long sur l’opinion générale concernant le changement à venir du système éducatif espagnol « de l’élitisme vers l’égalité », selon la ministre I.Celaa.


Auteur: Isis D.

Rédacteur en chef: Joseph D.

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain