Pourquoi la réélection du président sortant Alpha Condé pose problème pour l'opposition en Guinée?


Contrairement aux années précédentes, où la joie électorale avait envahi les rues de Conakry, la capitale de Guinée, l’ambiance est tendue après la réélection pour un troisième mandat d’Alpha Condé, 82 ans, président de la République de Guinée depuis 2010. Il a été réélu à 59% des voix dès le premier tour le 18 octobre dernier, face à son principal opposant Cellou Dalein Diallo. L’homme s’est d’ailleurs autoproclamé vainqueur de l’élection avant que les résultats ne paraissent. L’opposition rejette en bloc cette réélection. Les appels à la manifestation, qui se succèdent déjà depuis l’annonce de la candidature du président sortant à sa réélection, se multiplient sous l’égide du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC). Les protestataires sont cependant sévèrement réprimés dans le sang par les forces de l’ordre qui ont déjà fait 26 morts.


En effet, Alpha Condé ne voulant pas quitter le pouvoir en 2020, avait déjà proposé une modification de la constitution le 22 mars 2020 pour pouvoir être éligible à un troisième mandat. C’est chose faite ce 18 octobre dernier alors que l’opposition dénonce un « hold-up électoral ». Avec un taux de participation extrêmement haut de 99,98% dans la région de haute Guinée, le fief électoral d’Alpha Condé, soit 20 points de plus que la moyenne nationale, l’opposition se questionne sur la corruption du processus électoral. Cette anomalie démocratique avait déjà été remarquée dans le fichier électoral lors des législatives de mars 2020, boycottée par l’opposition. Toutes ces irrégularités relèvent donc d’une grande corruption dans le pays selon l’opposition. L’armée a été déployée dans le pays pour essayer de contenir les manifestations et de les réprimer.


Alors que les deux camps se rejettent la faute au sein du pays, la communauté internationale appelle au calme. Reste à savoir si Alpha Condé réussira à réaliser son quinquennat dans ce climat de tension sans prendre de mesures autoritaires. Quelle est votre opinion?


Auteur: Jules Perbet

Rédacteur en chef: Louise Chappe

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain