Pourquoi le black-bloc en tant que mode d’action violent est utilisé dans les manifestations?


En décembre dernier, plusieurs manifestations ont eu lieu contre la loi de sécurité globale. Des scènes de violence ont éclaté et ont ensuite été diffusées dans les médias, notamment sur les chaînes en continue comme LCI, montrant les actes des black-blocs : banques saccagées, voitures incendiées et jets de projectiles contre les CRS. Le Black-bloc, en tant que mode d’action, se caractérise par le regroupement d’individus vêtus de noirs et masqués afin de former un bloc permettant d’affronter les forces de l’ordre ou de s’attaquer au mobilier urbain. Ce bloc revient régulièrement dans les manifestations en France depuis la mobilisation contre la loi travail en 2016. Leurs actes suscitent de nombreuses questions, tant de la part des médias que des spécialistes interrogés, notamment sur leur usage de la violence. Leur action se dirige principalement à l’encontre des symboles du capitalisme tels que les banques ou les grandes enseignes. Les individus qui les composent sont d’ailleurs généralement des personnes se revendiquant de l’anarchisme, de l’altermondialisme, du marxisme ou d’autres mouvements de l’ultra-gauche. De même, les black-blocs s’attaquent aux forces de l’ordre, non en tant qu’individus, mais en tant que représentants de l’oppression exercée par l’État. La violence sert donc ici à exprimer le rejet d’une société capitaliste et d’un État répressif et libéral. La violence attire les regards, elle permet donc aussi de médiatiser cette lutte. Les médias ont les yeux tournés vers les manifestations et discutent de l’action des black-blocs, diffusant ainsi indirectement au public leur critique d’une société contraire à leurs idéaux. Il ne s’agit donc pas de simples casseurs venus vandaliser pour le plaisir. Bien que le black-bloc ne soit pas un mouvement politique, mais un mode d’action, il a des revendications et un message à faire passer.


Auteur: Emilie P Rédacteur en chef: Margot Cocquet


3 views

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain