Pourquoi le gouvernement français a-t-il pris la décision de dissoudre les "Loups gris"?


Les “Loups gris” sont un groupe paramilitaire et nationaliste turc fondé en 1970 en soutien au parti nationaliste turc MHP. Le groupe est aujourd'hui réputé proche de Recep Tayyip Erdogan.

Le 4 novembre 2020 le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a officialisé la dissolution du mouvement, dans un contexte de tensions diplomatiques entre la France et la Turquie, de conflit armé au Haut-Karabakh, mais avant tout à la suite des récents incidents à Lyon.

Le 28 octobre, 250 militants turcs ont défilé dans un quartier lyonnais où vit une forte communauté arménienne pour “en découdre”. Le même jour, une violente querelle avait opposé des membres des deux communautés faisant quatre blessés. Cette même semaine, le mémorial du génocide armenien a été profané notamment avec des tags “LOUPS GRIS”. Le ministre de l’Interieur justifie la dissolution de ce mouvement par le fait qu’il « incite à la discrimination et à la haine et est impliqué dans des actions violentes ». Des tensions diplomatiques profondes existent entre la France et la Turquie, sur la question du traitement des musulmans dans l'Hexagone et des ambitions turques en Méditerranée. De surcroît, à l'image des incidents de Lyon, les tensions turco-arméniennes, exacerbées par le conflit ouvert au Haut-Karabakh, s'expriment sur le territoire national. À cela s’ajoute la pression liée aux récents attentats qui a précipité la décision de dissolution. Le candidat Macron avait annoncé qu’il serait “impitoyable” avec les associations “incitant à la haine” et l’opposition lui reproche aujourd’hui un mandat trop laxiste. Il est possible que cette décision de dissolution limite les violences entre diasporas sur le territoire national. La dissolution des Loups Gris fait suite à celles du CCIF et de Barakacity, on pourrait alors s’attendre à la dissolution d’associations similaires.


Auteur: Yanis FEKAR

Rédacteur en chef: Guillaume Placide-Breitenbucher

13 views

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain