Pourquoi le gouvernement veut-il former les enseignants à la laïcité ?


Lundi 14 juin, le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé la création d’un plan de formation à la laïcité pour les enseignants. Ce dernier devrait commencer dès la rentrée prochaine et s’étaler sur quatre ans. 1 000 formateurs devraient être envoyés dans les écoles, collèges et lycées.


Les questionnements autour de la laïcité ne cessent de se faire entendre dans le débat public, la loi confortant les principes républicains, ex-loi séparatistes, ayant en partie ravivé la polémique. Cependant, alors que les Etats généraux de la laïcité ont été vivement critiqués, pourquoi le ministre de l'Éducation nationale entend-il former le corps enseignant à la laïcité ?


A la suite de l’assassinat de Samuel Paty en octobre dernier, le gouvernement semble vouloir réaffirmer les principes de laïcité dans les salles de classe. En effet, les conclusions du rapport de l’ex-inspecteur général de l’Education, Jean-Pierre Orbin, mettent en lumière “une blessure encore ouverte que constitue toujours pour les enseignants l’assassinat de leur collègue Samuel Paty” et leur peur “[...] face à certains de leurs élèves - ou de leurs parents.”


La mesure vise donc à rassurer un corps enseignant déstabilisé qui peut se sentir seul face à des élèves remettant en cause le principe de laïcité. Cette formation semble venir étoffer la loi confortant les principes républicains qui est en cours d’examen par une commission mixte paritaire. Par ailleurs, le gouvernement semble vouloir mieux contrôler ce qu’il advient en classe, en ayant des professeurs à l’aise avec le principe de laïcité et sachant le défendre contre vents et marées.


Cette formation a pour objectif de fabriquer des citoyens respectant et défendant les principes républicains dont la laïcité, un principe parfois incompris par nos voisins européens et non européens, comme la Turquie.


Auteur: Clémentine Louise

Rédacteur en chef:Damien L

16 views