Pourquoi le lien entre terrorisme et immigration fait-il tant débat?


Lors du Face à Face du 11 décembre 2020 sur CNews, Christine Kelly anime un débat entre Marc Trévidic (Président de chambre de la Cour d’appel de Versailles) et Eric Zemmour. Ce dernier introduit rapidement le lien entre immigration et islamisme radical, voire terrorisme. Cette idée a également été reprise par Thierry Mariani, député européen du RN, qui a affirmé le 17 octobre 2020 que « Le lien entre terrorisme et immigration est évident. » Qu’en est-il en réalité ?


Si l’on regarde le fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT) qui compte plus de 20 000 personnes, moins du quart sont étrangères et seulement 4% seraient issues de l’immigration. Gérald Darmanin a également souligné que « Sur les 30 derniers terroristes confondus pour des actes commis sur notre sol, 22 étaient français, 8 seulement étrangers ».


Seulement, à titre d’exemple, les investigations menées à la suite des attentats du 13 novembre 2015 à Paris révèlent que la plupart des auteurs de ces attaques sont rentrés d’Irak et de Syrie vers l’Europe par la route empruntée par des milliers de migrants. Ainsi, les politiques migratoires au niveau de la France mais aussi, et surtout, de l’UE auraient un rôle clé dans le contrôle des frontières, d’où la création de FRONTEX.


Finalement, selon Mr Bertossi, de l’Institut français des relations internationales, le problème serait donc de mélanger « politique migratoire » et « politique de sûreté nationale » et ainsi de laisser penser que « la violence est importée dans la société française » et non produite comme c’est le cas.


Lier immigration et terrorisme serait un raccourci qui éclipse les autres dimensions pouvant être à la source des attentats. D’autant plus qu’il y aurait le risque de créer une stigmatisation à l’égard des personnes étrangères et un rejet de ces dernières. La cohésion sociale en France n’en serait qu’affaiblie.


Auteur: Lucie Koch



6 views