Pourquoi le nouvel accord migratoire entre la France et le Royaume-Uni est-il jugé vain et immoral ?


Samedi 28 novembre la Ministre de l’Intérieur britannique, Priti Patel a annoncé la conclusion d’un accord de coopération entre la France et le Royaume-Uni afin de limiter, voire interdire, toute traversée de la Manche par des migrants. Selon la BBC plus de 8000 personnes ont tenté de traverser la Manche cette année et 7 sont mortes.


La frontière franco-britannique est gérée par les accords du Touquet depuis 2004 prévoyant que les contrôles aux frontières de chaque pays s'effectuent dans le pays opposé. Mais, le Royaume-Uni accuse régulièrement la France d’être inefficace pour lutter contre les traversées migratoires. Le nouvel accord prévoit le doublement des effectifs des patrouilles françaises et la mise en œuvre de nouveaux moyens techniques.


Cet accord suscite de nombreuses controverses. Certains affirment que cela ne réduira pas le nombre de migrants traversant la Manche, comme François Gemenne, spécialiste des migrations: “En réalité, il y a toujours autant de personnes qui cherchent à traverser, simplement, ils le font par des moyens différents”. Le but de cet accord serait vain et augmenterait le recours aux passeurs.


Deuxièmement, Priti Patel réfléchit à créer des centres de rétention pour les demandeurs d’asile. Elle envisage d’installer ces centres sur les îles de l’Ascension et de Sainte-Hélène. Cette décision soulève de nombreux problèmes, il s’agirait d’un “cauchemar logistique” d’après un conseiller municipal de l’île de l’Ascension. Au milieu de ces deux îles il y a 24 volcans endormis et plusieurs bases militaires américaines et britanniques. Il semblerait que ces options aient finalement été écartées.


Moralement, cet accord est qualifié d'inhumain par Nick Thomas-Symonds, secrétaire d'État à l'Intérieur du cabinet fantôme du Royaume-Uni. Que pensez-vous de ce nouvel accord entre la France et le Royaume-Uni ?


Auteur : Lisa Begouin.

Rédacteur en chef : Colleen L.