Pourquoi le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires a-t-il été ratifié par si peu d’États ?


Le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN ou TPNW en anglais) est le fruit de négociations au sein des Nations Unies, et a pour but l’élimination totale des armes nucléaires. Ce traité a été adopté suite à un vote à l’Assemblée générale de l’ONU le 7 juillet 2017 et est entré en vigueur 90 jours après sa cinquantième ratification, le 22 janvier 2021. Mais à la date du 9 février 2021, seuls 86 États sur les 193 membres de l’ONU avaient signé cet accord, tandis qu’il n’étaient que 52 à l’avoir ratifié. En effet, le TIAN est légalement contraignant pour ses parties. Il exige des États ayant ratifié ce traité de renoncer sans condition à produire, fabriquer, acquérir, posséder ou stocker des armes nucléaires. Ce traité a donc l’avantage d’être clair sur ses objectifs et vient compléter d’autres traités tel que le Traité de non-prolifération conclu en 1968 (TNP) ou les traités régionaux visant à l’interdiction d’armes nucléaires.

Mais les neuf États possédant l’arme nucléaire (les États-Unis, la Russie, le Royaume-Uni, la France, la Chine, l’Inde, le Pakistan, la Corée du Nord et - sans reconnaissance officielle - Israël) sont les grands absents de ce traité. En effet, celui-ci va à l’encontre du principe de dissuasion qu’ils invoquent pour justifier leur possession de cette arme. En plus de ces États, certains de leurs alliés au sein de l’OTAN refusent également de participer à ce traité, comme l’Allemagne. Une question de légitimité et d’utilité de ce nouveau régime se pose donc.

Ce traité reste toutefois porteur d’espoir. Il propose une nouvelle norme jusque-là inexistante à une telle échelle. La force des doctrines internationales se mesure au fil des années et il est encore trop tôt pour juger de la portée de ce traité. On peut cependant espérer qu’il participera à rendre encore plus inacceptable l’utilisation de ces armes de destruction massive. Auteur: Maxime Sierro Rédacteur en chef: Coline Perron

167 views