Pourquoi les relations diplomatiques avec la Chine sont-elles inégalement développées en Europe?


Le développement inégal des relations diplomatiques entre l’Europe et la Chine est visible en Europe de l’Est, où les Chinois ont mis en place leur mécanisme du 17+1 pour étendre leur influence en ayant des relations privilégiées avec 17 pays européens. Elle prévoit par exemple d’ouvrir un campus d’une université chinoise en Hongrie. Ce lien pose parfois problème, notamment au Monténégro, où la Chine a investi 800 millions d’euros dans la construction d’une autoroute. Cela mène à des critiques, car la Chine a fait venir sa propre main d’œuvre, mais surtout du fait de la difficulté qu’éprouve le pays pour rembourser la Chine. Le pays a demandé, en avril, l’aide de l’UE pour le remboursement. Les enjeux sont importants, le Monténégro ayant accepté de renoncer à sa souveraineté sur des zones de son territoire s’il ne peut pas rembourser. Par opposition, certains pays se distancient de la Chine comme l’Allemagne, dont les échanges commerciaux avec la Chine atteignaient les 200 milliards d’euros en 2018. Ce pays qualifie désormais la Chine de “concurrent systémique”, notamment après avoir racheté une entreprise de robotique Allemande. Des mesures sont aussi prises au sein des institutions européennes, avec la création d’un mécanisme de surveillance sur les investissements étrangers. De plus, l’UE intensifie ses alliances avec des concurrents de la Chine en Asie. Le Japon et l’UE ont exprimé leur volonté de nouer des accords commerciaux. Ils souhaitent aussi collaborer pour le financement de projets tels que les parcs éoliens en Égypte comme ils l’ont évoqué lors du sommet entre l’UE et le Japon ayant eu lieu le 27 mai. Ces pays sont de plus en plus nombreux à exprimer leur méfiance à l’égard de la Chine, voyant le mécanisme du 17+1 comme une volonté de diviser l’Europe. Le 21 mai dernier, la Lituanie a quitté le programme et a appelé les autres pays européens à abandonner l’initiative et intensifier la collaboration intra-européenne.

Auteur: Etienne Chassevent

Rédacteur en chef: Guillaume M.