Pourquoi Sarkozy fait-il l'objet de poursuites et est-il impliqué dans plusieurs affaires ?


Le 11 novembre 2020, le témoin à charge Ziad Takieddine retire ses accusations dans l’affaire des financements libyens. Le 23 novembre, le tribunal correctionnel de Paris ouvre un procès pour corruption dans l’affaire des écoutes. Deux affaires distinctes et pourtant, un même homme se trouve sur le banc des accusés : Nicolas Sarkozy.


En 2012, Nicolas Sarkozy cède sa place à François Hollande. C’était sans savoir que la perte de cette immunité présidentielle le condamnerait à des années d’accusations judiciaires compromettant sa place au sein du paysage politique. Au total, il est impliqué dans dix affaires. Parmi elles, l’affaire du financement libyen de la campagne de 2007, l’affaire des écoutes mais aussi l’affaire Bygmalion des comptes de la campagne de 2012.


Concernant les financements libyens, tout commence en 2012 lorsque Mediapart accuse l’ancien chef d'État d’avoir bénéficié de 50 millions d’euros de la part du régime libyen de M. Kadhafi. Un an plus tard, une enquête est ouverte et, en 2016, Ziad Takieddine affirme avoir remis entre 2006 et 2007 cinq millions d’euros à Nicolas Sarkozy. Depuis, il a été mis en examen à quatre reprises dont la dernière remonte à octobre dernier pour “association de malfaiteurs”. Pour le moment, aucune preuve matérielle indiscutable n’a permis de trancher le litige.


Cependant, l’ouverture d’une enquête en 2013 justifie une mise sur écoute de l’ancien président. Celle-ci aboutit à une nouvelle affaire. Ces écoutes révèlent l’existence d’un pacte de corruption entre Nicolas Sarkozy et l’ancien magistrat Gilbert Azibert. En échange de l’obtention d’un poste de prestige à Monaco, le magistrat aurait fourni des informations confidentielles à M. Sarkozy. Ce dernier est actuellement jugé pour corruption et trafic d'influence.


Une fois ce procès achevé, un autre débutera à partir du 17 mars 2021. Cette fois-ci, c’est le financement illégal de la campagne présidentielle de 2012 qui est en jeu. Nicolas Sarkozy est encore loin de s’être débarrassé de la justice. Il est difficile de prévoir s’il sera effectivement condamné et emprisonné. Ce qui est certain, c’est que ces affaires auront mis fin à toute ambition politique de sa part.



Auteur: Amélie Courtet

Rédacteur en chef: Agathe Mangot

12 views

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain