Quatre ex-dirigeants de McDonald's en garde à vue pour des soupçons de fraude fiscale


Quatre anciens hauts dirigeants de McDonald's ont été placés en garde à vue mercredi 24 Mars dans le cadre d'une enquête préliminaire du Parquet national financier pour des soupçons de fraude fiscale, a-t-on appris de source proche du dossier. C'est la conclusion d'une convention en 2009 entre la maison-mère de McDonald's et sa filiale française qui a éveillé les soupçons. Cette convention prévoyait qu'une partie des bénéfices engrangés par la filiale française soient renvoyés aux Etats-Unis, échappant ainsi à l'impôt. Selon le Canard enchaîné, le fisc français espère récupérer "de 300 à 600 millions d'euros, voire un milliard". Les responsables concernés sont Denis Hennequin, PDG en 2009 de McDonald's Europe, Jean-Pierre Petit, PDG de l'enseigne en France et vice-président exécutif Europe entre 2004 et 2015, ainsi que le directeur financier France et le vice-PDG pour la France et l'Europe. Jean-Pierre Petit a été PDG de McDonald's France et vice-président exécutif Europe en charge de l'Europe du Sud entre 2004 et 2015, puis chef de l'exploitation des marchés internationaux leaders de l'enseigne (Allemagne, Royaume-Uni, France, Canada et Australie), avant de prendre sa retraite en 2018. Implanté en France depuis 1979, McDonald's France compte quelque 75.000 collaborateurs et prévoit de dépasser les 1.500 restaurants dans l'Hexagone avec une trentaine d'ouvertures en 2021.


Reuters/AFP



6 views