Qui est Alexandra David-Néel?


Française de naissance, bouddhiste de confession, orientaliste et chanteuse d’opéra de profession, aventurière dans l’âme, Louise Eugénie Alexandrine Marie David, plus connue sous le nom d’Alexandra David-Néel, fut le parangon de la femme aux milles visages. Après une jeunesse tumultueuse, elle entama, sous les vifs encouragements de son paternel, des études de piano et de chant au Conservatoire Royal de Belgique. Comme beaucoup de fois dans sa longue vie, elle y fit son chemin avec brio, en remportant notamment des premiers prix, et se lança officiellement comme chanteuse d’opéra en 1895 sous le nom d’Alexandra Myrial. Entre l’Indochine et la France, elle interpréta de multiples rôles dans des opéras tels que la Traviata, Carmen, Lakmé et bien d’autres.

C’est durant cette période qu’elle rencontra Philippe Néel, ingénieur, avec qui elle entretiendra une relation respectueuse mutuelle durant près de 40 années (jusqu’à la mort dudit concerné), années durant lesquelles ils furent mariés et divorcés; années surtout à travers lesquelles il sera son ange gardien dans des dimensions à la fois symboliques et financières. Alexandra David-Néel est surtout mondialement connue pour sa passion notable pour la spiritualité de l’Orient et la manière inusitée dont elle brava l’Interdit, à l’instar de Richard Francis Burton à La Mecque, en pénétrant dans Lhassa. Pour pénétrer dans la Capitale du Tibet interdite aux étrangers, elle usa de ruse et se déguisa en mendiante (voir la photo) afin d’y pénétrer en compagnie de son fils adoptif Yongden, lui déguisé en moine. Cette première mondiale ne représente qu’une partie de ce que fut la vie d’Alexandra, vie d’une longévité de cent années bien remplies. Et vous, la connaissiez-vous?


T.M.L.

3 views