Qui est Pablo Hasél ?


Pablo Hasél est un rappeur catalan au cœur d’une polémique qui gagne en ampleur à la faveur de son 3e procès et condamnation. Dans ses textes, il critique la famille royale, un État, des politiques qu’il juge “fascistes”, mot d’une force indéniable alors que la fin du franquisme n’a que 45 ans. Le 12 février 2021, il est condamné à neuf mois de prison ferme pour des chansons et tweets constitutifs selon les juges de délits d’opinion, apologie du terrorisme notamment des groupes ETA et Los Grapo, injures et calomnies à la monarchie et aux forces comme aux corps de sécurité étatique.

La condamnation de Pablo Hasél est loin de faire l’unanimité. Des manifestations en soutien au rappeur ont éclaté dans tout le pays. Le parti de gauche Podemos a exprimé son inquiétude quant à ce qu’ils considèrent comme « des déficits démocratiques actuels » non reconnus. 200 artistes et journalistes dont le réalisateur Pedro Almodovar ont aussi exprimé leur opposition dans une tribune, et réclament une révision du code pénal pour protéger davantage la liberté d’expression et de création artistique. Pour Amnesty International, “utiliser le code pénal pour étouffer la critique légitime viole la liberté d’expression”.

L’article 578 du Code Pénal est en cause car sa rédaction trop générale et imprécise permettrait une interprétation extensive de l’incitation à la violence et violerait la liberté d’expression telle que protégée par le droit international et l’article 10 de la Convention Européenne de Sauvegarde des Droits Humains. Amnesty International explique qu’il a permis de condamner Pablo Hasél pour des propos n’incitant pas clairement à la violence et rappelle que depuis l’adoption de la très controversée Ley Mordaza en 2015, l’Espagne a connu une limitation de la liberté d’expression.


3 views