Science : Qui est Rosalind Franklin ?


Rosalind Elsie Franklin est née en 1920 à Londres dans une famille bourgeoise et influente d’Angleterre. Ayant obtenu un doctorat de chimie en 1945 à l’Université de Cambridge, elle fut la première scientifique à prendre une photo de l’ADN et à en analyser sa structure.

C’est après la seconde guerre mondiale, au Laboratoire central des services chimiques de Paris, qu’elle étudiera la structure du carbone . En 1951, elle repart à Londres au King’s College, et concentre ses recherches sur L'ADN (Acide DésoxyriboNucléique). Cette molécule contient toute l'information génétique, appelée génome, permettant le développement, le fonctionnement et la reproduction des êtres vivants. La scientifique sera à l’origine de la célèbre “Photographie 51” mettant en évidence la structure en double hélice de l’ADN.

Entretenant de mauvaises relations avec certains de ses collègues, dont un certain Maurice Wilkins, elle fut contrainte en 1953 de quitter le King’s College en y laissant l’ensemble de ses travaux . De plus, elle n’était pas la seule scientifique à étudier l’ADN : James Watson et Francis Crick s’y intéressaient également. Suite au départ de la jeune femme, Maurice Wilkins communiqua le fameux cliché “51” à ces derniers. Ce fut un élément clé de la publication d’avril 1953 dans la revue Nature de leur article décrivant la structure moléculaire de l’ADN.


James Watson, Francis Crick et Maurice Wilkins reçurent le prix Nobel de médecine en 1962. Rosalind Franklin décédera en 1958 à l'âge de 37 ans. Elle fut l’une des nombreuses femmes scientifiques à pâtir de l’effet Matilda, ce phénomène qui désigne le fait que les recherches effectuées par des femmes sont souvent oubliées au profit de celles réalisées par des hommes. James Watson reconnaîtra en 2003 qu’elle aurait mérité le Nobel. Connaissiez-vous cette personnalité ?


9 views

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain