Si le réchauffement climatique ne ralentit pas, l'été pourrait durer 6 mois d'ici la fin du siècle