Soeur André, 117 ans jeudi et un Covid passé presque inaperçu


Soeur André, une des doyennes des Européens, a eu le Covid-19 en janvier et ne s'en est même pas "rendu compte" : le 11 Février 2021, elle fêtera ses 117 ans avec un menu de fête, une messe et un petit Porto pour commencer. Même si aucun organisme officiel ne décerne le "titre" de doyen de France, Soeur André, née Lucile Randon pour l'état civil le 11 février 1904, est une des femmes les plus âgées du pays, voire d'Europe. Son anniversaire a un goût de résurrection cette année dans son Ehpad de Toulon, brutalement touché pour la première fois par le Covid-19 en janvier, avec 81 cas positifs et une dizaine de décès. Des journalistes du monde entier, de New-York, de Lisbonne, appellent ou tentent de venir la rencontrer. Née à Alès (Gard), dans une famille protestante non pratiquante, seule fille entourée de trois frères, Soeur André a été gouvernante dans plusieurs familles, à Paris et en province. Elle se fait baptiser à 26 ans et entre dans les ordres assez tardivement, à 41 ans, au sein de la compagnie des Filles de la Charité. Elle a travaillé jusqu'à la fin des années 70 et a passé ensuite 30 ans dans un établissement pour personnes âgées (Ehpad) de la commune des Marches, en Savoie, avant de s'installer dans un établissement toulonnais. Elle a connu trois républiques et 19 présidents depuis sa naissance.


Reuters/AFP


4 views

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain