Sport : Qui est Battling Siki ?


Dans un contexte colonial marqué par un racisme décomplexé, Battling Siki, de son vrai nom Amadou Mbarick Fall, sort victorieux de son combat contre le champion Georges Carpentier ayant eu lieu en 1922.


Ce combat contre Carpentier n'est qu'un simulacre ayant pour but de rétablir la réputation du champion français en le faisant battre un boxeur en pleine possession de ses moyens. Siki devait se coucher au 4ème round mais face à un Carpentier trop agressif, Siki ne respecta pas le deal et mis K.O le champion français au 6ème round. D'abord accusé de tricherie par la Fédération de boxe, le soutien du public maintiendra finalement la décision de victoire. Si la pression populaire a fait plier l'arbitre, la pression médiatique n'épargne bientôt pas le boxeur sénégalais dont la victoire sur la star de la boxe a fini d'ouvrir la boîte de pandore d'un paternalisme colonial. A titre d’exemple, la presse lui confère le surnom de “championzé”.


Ostracisé en France, il s'exile d'abord en Irlande puis aux Etats-Unis. Hors des rings, la violence ne l'abandonnera jamais vraiment. Siki supporte mal les injonctions racistes dont il est continuellement victime et se bat régulièrement dans les boîtes mal famées de New York. Âgé de 28 ans, il sera retrouvé mort dans une mare de rang le 15 décembre 1925, tué de deux coups de feu dans le dos. Deux pistes sont possibles : une vengeance suite à une bagarre ou bien la mafia, très implantée dans la boxe à l’époque.


2 views