Succession de Merkel : la CDU se range derrière la candidature de Laschet


Le dirigeant conservateur Armin Laschet a été plébiscité par son parti, lundi 19 avril au soir, comme candidat à la succession d'Angela Merkel et pour mener une bataille législative plus incertaine que jamais. Après plus de six heures de réunion virtuelle, le comité exécutif du parti chrétien-démocrate CDU, s'est prononcé, lors d'un vote interne, pour la candidature de son président face à celle du populaire dirigeant bavarois Markus Söder. Le soutien des responsables de la CDU est net: 77,5% d'entre eux se sont prononcés en faveur d'Armin Laschet contre 22,5% pour Markus Söder. Candidat naturel de la CDU dont il a pris la tête en janvier, Armin Laschet, partisan de la continuité avec le cap centriste d'Angela Merkel, avait vu son investiture contestée par M. Söder, chef du parti-frère bavarois CSU. Pourtant, Markus Söder avait un argument de poids : il est de loin le favori des sondages pour permettre aux conservateurs de conserver la chancellerie à l'issue des élections législatives du 26 septembre. Selon une récente enquête de la chaîne ARD, 44% des Allemands le jugent apte à conduire les conservateurs aux élections, contre 15% pour M. Laschet.

Les Verts sont, pour la première fois, les principaux adversaires des conservateurs qu'ils talonnent dans les sondages en vue des élections. A l'opposé de l'étalage des divisions à droite, les écologistes ont offert ce lundi une image d'unité et de renouveau en désignant, au terme d'un processus sans accroc, une juriste quadragénaire, Annalena Baerbock, pour se lancer à la conquête de la chancellerie.


AFP/Reuters