Tournée de Joe Biden en Europe : le président américain attendu à bras ouverts


Comme une rock star, ou presque. Le président américain Joe Biden a atterri mercredi au Royaume-Uni, pour la première étape d'une tournée sur le Vieux Continent qui s'achèvera le 16 juin après par une rencontre avec le président russe Vladimir Poutine à Genève. Entre-temps, le programme sera chargé : rencontre avec Boris Johnson ce jeudi, réunion du G7 en fin de semaine, entretien avec la reine d'Angleterre dimanche, sommet de l'OTAN lundi, puis de l'UE mardi. Et, enfin, le tête-à-tête avec le maître du Kremlin. Avant même son premier rendez-vous avec le Premier ministre anglais, la vice-ministre des Affaires étrangères Wendy Sherman a résumé les priorités de Joe Biden lors d'une conférence, mercredi, organisée par le think tank German Marshall Fund. Elle y a exposé les grands axes de la politique internationale de la nouvelle administration américaine qui consiste, pour commencer, à confirmer de manière ostensible la restauration du lien transatlantique qui existe entre l'Europe et les Etats-Unis depuis 75 ans. Premier discours en Europe de Joe Biden: "Je dirai à Poutine ce que je veux qu'il sache". Pour les démocraties européennes, il s'agit d'un soulagement énorme. Quatre années durant, le président Donald Trump a en effet caressé l'idée de quitter l'OTAN, qui est pourtant la pierre angulaire de l'équilibre des forces et de la sécurité en Europe. "Le président Biden vient en Europe pour réaffirmer la solidité de l'article 5 de l'OTAN [selon lequel une attaque armée contre l'un des membres de l'alliance revient à attaquer tous ses membres]", a d'emblée martelé la diplomate en forme de signal appuyé à la Russie.

AFP