Un clash et puis s'en va: à La Réunion, les "Vacances des Anges de la téléréalité" tournent court


Dimanche, Ricardo et Nehuda, l'un des couples vedette des "Anges", accompagnés de leur bébé et d'une nourrice, déjeunent dans un hôtel 4 étoiles de Saint-Denis, la veille du début du tournage de l'émission. La nounou du couple de candidats passe alors de table en table pour demander aux personnes présentes de ne pas prendre de photos des "people", ce qui met rapidement le feu aux poudres avec Joé Bédier, maire de Saint-André (est), venu fêter en famille l'anniversaire de sa fille.


"Une femme hystérique est venue à notre table et a dit à ma femme +Vous avez pris des photos ce n'est pas normal+", a raconté Joé Bédier, ajoutant :"Ma femme a fini au sol avec des bonshommes baraqués sur elle. Moi j'ai pris des coups". Les "Anges" agressifs sont finalement calmés par des témoins. La police arrive ensuite sur les lieux et déploie un important dispositif.


L'élu fait alors ce que font bon nombre de Réunionnais en cas d'urgence, appeler radio Free Dom, station écoutée par toute la Réunion. Aussi, lorsque Joé Bédier raconte en direct avec indignation ce qu'il vient de lui arriver, la nouvelle se répand comme une traînée de poudre.


Dans la soirée, la production publie un communiqué condamnant les deux "Anges" et annonce leur exclusion de l'émission. La remise en liberté des Anges et de la nounou lundi sans qu'aucune charge ne soit retenue contre eux attise encore le mécontentement. La production annonce qu'ils vont prendre l'avion pour Paris. Rien n'y fait. La tension ne retombant pas, la production annonce finalement lundi l'annulation du mois de tournage prévu.


Reuters/AFP

10 views