Un pétrolier iranien touché par une attaque près de la Syrie, trois morts (ONG)


Un pétrolier iranien a été samedi la cible d'une attaque au large de la Syrie, qui a fait trois morts et touché l'un de ses réservoirs, la première du genre depuis le début de la guerre dans ce pays, selon une ONG syrienne. L'observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), basé à Londres et qui dispose d'un vaste réseau de sources en Syrie, n'était pas en mesure de préciser dans l'immédiat l'origine de l'attaque qui n'a pas été revendiquée. La République islamique d'Iran, qui aide militairement le régime de Bachar al-Assad en Syrie, est un ennemi d'Israël. Les tensions sont très vives entre les deux pays et il y a une dizaine de jours, l'Iran a accusé Israël de "sabotage" dans son usine d'enrichissement d'uranium de Natanz. A Damas, le ministère du Pétrole, cité par l'agence officielle Sana, a affirmé qu'"un incendie s'est déclaré dans l'un des réservoirs" d'un pétrolier non identifié "après avoir été vraisemblablement la cible d'une attaque au drone", au large de Banias (ouest). L'incendie est désormais "maîtrisé", selon le ministère. Les sanctions contre la Syrie ainsi que les mesures punitives américaines contre l'Iran, pays pétrolier, ont rendu d'autant plus compliquées les importations. Avant le conflit, la production de pétrole brut syrien atteignait près de 400.000 barils par jour. En 2020, celle-ci s'élevait à seulement 89.000 b/j selon le ministre du pétrole, dont jusqu'à 80.000 en provenance des zones kurdes échappant au contrôle du pouvoir.


AFP/Reuters