Une semaine après l'élection, Trump et Biden dans des réalités parallèles


Une semaine après la présidentielle du 3 novembre, Donald Trump continue farouchement de crier victoire, freinant la période de transition de son rival démocrate Joe Biden, qui essaie malgré tout d'aller de l'avant comme si de rien n'était. Il se fait aujourd'hui inhabituellement discret, comme depuis plusieurs jours, aucun événement public ne figure à son agenda.


Le milliardaire républicain s'en remet à son canal de communication favori, Twitter, pour occuper l'espace et relayer ses accusations de fraude électorale. "Nous allons gagner!", a-t-il promis mardi matin comme pour mieux se convaincre que les efforts juridiques engagés par son équipe pour contester les résultats dans les Etats-clés abandonnés à Joe Biden avaient une chance d'aboutir. "Nous avançons à grands pas. Les résultats commenceront à tomber la semaine prochaine", a-t-il encore écrit alors que le ministre de la Justice a donné son feu vert à l'ouverture d'enquêtes sur d'éventuelles irrégularités lors du scrutin.


En refusant de reconnaître sa défaite, le président sortant complique la tâche de celui qui sera amené en janvier à prendre sa place. Mais Joe Biden n'a pas attendu pour se mettre au travail que le processus de transition soit officiellement enclenché par l'administration Trump. Comme dans une réalité parallèle, sans jamais mentionner ou presque le milliardaire et ses recours judiciaires, le président élu a commencé à préparer sa prise de fonctions.


Le démocrate a d'abord dressé lundi les contours de sa lutte contre la pandémie de Covid-19, sa priorité, le jour où les Etats-Unis ont franchi la barre des 10 millions de cas recensés de contamination. Il a reçu mardi les félicitations du président turc Recep Tayyip Erdogan et doit s'entretenir pour la première fois avec le président français Emmanuel Macron.


Reuters/AFP

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter

© 2020 par La Revue [DEMOS]

Informons avec le journal DEMOS sur les enjeux contemporains pour préserver le monde de demain