Vaccination : tout comprendre au "passeport vert" que l'UE développe face au Covid


Ce nouvel outil, dont le but est de faciliter les déplacements à l'étranger, a été présenté ce mercredi 17 Mars par l'Union européenne. Explications.

L'objectif de ce certificat médical ? Faciliter les déplacements au sein de l'UE, ainsi qu'à l'extérieur des frontières européennes, en attestant de l'absence d'infection des voyageurs. Ce document intitulé "passeport vert" a pour but de prouver que son détenteur ne présente pas de risques de transmission du Covid-19, afin de faciliter les déplacements des ressortissants européens à l'étranger, qu'il s'agisse de voyages professionnels ou touristiques. Ce certificat sanitaire attesterait ainsi d'une vaccination, d'un test négatif récent ou de l'immunisation d'un individu guéri du Covid-19. Il serait provisoire, jusqu'à ce que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) déclare la fin de la pandémie. La mise en place d'un passeport vert a suscité certaines critiques au sein de l'UE. Plusieurs pays, dont la France et l'Allemagne, ont ainsi mis en avant le risque de générer des inégalités entre les citoyens européens vaccinés et les non vaccinés. Dans une série de recommandations publiées vendredi, le Conseil de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), a aussi estimé que "la vaccination ne devrait pas être une condition préalable pour avoir accès au transport international". D'autres questions ont aussi été soulevées en matière de cybersécurité et de confidentialité des données médicales.


Reuters/AFP